Pourquoi il ne faut plus parler de la Hollande pour désigner les Pays-Bas ?

Lorsque l’on parle des Pays-Bas, on emploie également le terme de Hollande. Et pourtant, parler des Pays-Bas en utilisant le terme de Hollande n’est pas exact, cette dernière n’étant qu’une région parmi d’autres. Mais alors, pourquoi cette erreur commune ?

C’est quoi la Hollande ?

La Hollande est en réalité une région des Pays-Bas qui regroupe deux provinces, que sont la Hollande méridionale (La Haye et Rotterdam) et la Hollande septentrionale (Amsterdam) sur un total de 12 provinces.

Cette région concentre près de 7 millions des 17 millions d’habitants des Pays-Bas et regroupe une grande partie de l’économie du pays. Si l’on faisait un parallèle avec la France, ça reviendrait à désigner la France par l’Ile de France, ce qui vous en conviendrait n’est pas aussi simple.

Des origines historiques et…

Cette confusion trouve ses origines en partie dans l’histoire des Pays-Bas. Le pays a en effet connu de nombreux changements de nom, en fonction des envahisseurs. En 1795, le pays fut conquis par les troupes françaises et devint la République batave, puis fût par la suite rebaptisé en Royaume de Hollande. La région de Hollande contribuant largement à la prospérité économique du pays, c’est la raison pour laquelle ce nom resta utilisé pour désigner l’ensemble du pays.

… une erreur de marketing

Si, lorsque l’on veut parler des Pays-Bas, on pense inévitablement à la Hollande, c’est aussi dû à une erreur commise par les hollandais néerlandais eux-mêmes. En effet, à la fin des années 90, le gouvernement néerlandais de l’époque avait ainsi fait le choix de promouvoir les Pays-Bas avec la « Hollande », si bien que désormais, les deux noms sont indissociables.

Le site www.holland.com en est ainsi le parfait exemple ; il a d’ailleurs vocation à changer de nom et à ne plus promouvoir le tourisme des Pays-Bas. Depuis le 1er janvier 2020, les pouvoirs publics néerlandais ont décidé de changer de vocable institutionnel : les ministères, les ambassades, les universités, les collèges ou encore les municipalités ne devront plus être estampillées « Hollande », mais « Pays-Bas ».

Un choix de bon sens

Faire le choix de dissocier de nouveau la région de Hollande du reste du pays est une décision somme toute logique. Appeler le pays par son vrai nom relève aussi bien de l’identité nationale que d’un juste équilibre entre les provinces. Mais ce n’est pas la seule raison. La région de Hollande concentre à elle seule la majorité des touristes que compte les Pays-Bas. Ce qui induit par exemple une augmentation considérable des déchets et de pollution entre autre. Rappeler aux touristes que les Pays-Bas ne se résument pas à la région hollandaise vise à les inciter à visiter d’autres régions, tout aussi belles et intéressantes, mais bien moins connues.

L’info en plus : les Pays-Bas s’appellent ainsi car une partie du pays est sous le niveau de la mer. Amsterdam se situe ainsi au niveau 0 de la mer. Un tiers du pays est même situé sous le niveau de la mer. Son point le plus bas est Nieuwekerk aan den IJssel, à 6,76 mètres en dessous du niveau de la mer. Cette état fait des Pays-Bas un pays particulièrement vulnérable face au réchauffement climatique et donc à la montée des eaux qui en résutera.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.